Vous êtes ici : Accueil Compétitions

ICN-J6 : VDD1 trébuche à Ligugé

C'est une équipe sacrément rajeunie qui faisait le déplacement ce week-end à Ligugée pour la première rencontre retour, puisque la moyenne d'âge n'est même pas de 20 piges. Du haut de ses 26 ans, Alexis fait figure de vétéran, et que dire de son père, accompagnateur et chauffeur de l'équipée juvénile (là, certains parlerons du 4e âge !)...
Encadré par Anna, Thomas et Alexis, les jeunes cadres de l'équipe, l'effectif se limitait à 3 garçons et 3 filles en ces temps de sport d'hiver et après le forfait de Koloïna. Et on avait frolé le pire avec Lalaina à peine remis d'un vilain microbe.
Certes, les poitevins sont bons derniers de cette poule 3 de N2 et ils alignent une équipe quasiment identique qu'à l'aller. Mais sur le papier, les jeux ne sont pas faits et tous les matches sont jouables, d'un côté comme de l'autre.
L'objectif est de revenir avec la victoire, et quelques revanches à prendre comme celle de Thomas Maury sur le numéro 1 local. Malheureusement, le scénario n'a pas été celui escompté par les Clermontois. 
Les mixtes ouvrent le bal avec une compo remaniée au dernier moment du fait d'un changement de classement qui amène Thomas à s'associer à Anna pour un mixte qui aurait dû n'être qu'une formalité et se jouait finalement en 3 sets (comme à l'aller) conclus victorieusement par les Clermontois. Mais pendant ce temps, la famille Chevereau (Liza et Alexis) ne réussit pas à se sortir des marais contre le numéro 1 de Ligugé, Saimy Cartesse, associé à Sabine Souchaud.
Au tour du jeune espoir Clermontois, Lalaina Ramanana-Rahary, d'entrer en jeux contre Thomas Boursiac qui vaut bien mieux que son classement actuel et avait déjà pris un set à Kévin Chaumeil au match aller. Tout commence plutôt bien pour Lalaina qui semble gérer le match mais rate quelques occasions de finir le set avec quelques points qui lui échappent bêtement et finissent par lui couter la manche, perdu 20/22. Il redresse le tir au deuxième set et s'engage dans un troisième set qui voit Boursiac réussir de très bons points et s'imposer sur une fin de set à sens unique ou Lalaina, visiblement amoindri, ne parvient pas à reprendre le dessus.
Alexandra Larue étrenne sa première apparition en interclub national par un match tendu et émaillé de fautes de part et d'autre dans une rencontre assez équilibrée mais où la pression se fait sentir. Après la perte du 1er set, Alexandra se bat jusqu'au bout pour obtenir la deuxième manche et tenter de conclure au troisième. Mais elle est distancée et malgré une résistance farouche, doit laisser le gain de la rencontre à la joueuse de Ligugé. 3/1 pour nos hôtes, ça devient compliqué pour des jeunes qui ne s'attendait sans doute pas à une telle situation.
Mais Thomas est sur le terrain et semble maîtriser la situation contre Saimy qu'il domine en 2 sets plutôt larges. On revient à 3/2.
Reste le simple dame 2, et des doubles à priori à notre portée.
D'entrée, le simple qui oppose Liza Chevereau à Marine Maingot est serré et indécis. Malgré la perte du 1er set sur le fil, Liza ne lâche rien et arrache le second set. Elle prend un léger avantage au second et sert pour le matche à 20/18. Au bout d'un long rallye, Marine désaxe un dégagement lointain et s'écroule en hurlant tandis-que Liza pose le volant. Victoire clermontoise, mais grosse blessure au genou pour la poitevine qui serra évacuée à l'hôpital par les pompiers. Egalisation à 3 partout.
Le double homme a commencé avec une paire inédite : Alexis/Lalaina contre une paire redoutable qui avait déjà pris le point au match aller. Le match est très équilibré avec une alternance de points magnifiques et de choix plus aléatoires. Le premier set est perdu 20/22 mais n'entame pas le moral des clermontois qui égalisent à 1 set partout (21/12). Auraient-ils trouvé la faille ? On l'espère. Mais les espoirs commencent à s'éloigner avec une deuxième partie de set où nos joueurs sont trop inconstants pour éviter de se faire distancer. 
La victoire s'est déjà envolée. Reste le point du nul à aller chercher en double dame. Sur le papier, c'est normalement largement jouable. Mais le terrain nous montre un autre visage. Dès le premier set, les adversaires de la paire clermontoise suivent la même tactique : priver Anna de volant et attaquer fort sur Alexandra. Et ça marche. Le premier set est perdu par le plus petit des scores, et malgré le gain de la 2e manche, les clermontoises n'arrivent pas à se sortir de ce guêpier.
C'est la douche froide : nos jeunes rentrent avec un seul petit point de bonus défensif, mais le VDD reste 3e de la poule avec une fin de saison qui devrait leur permettre de rester aux places d'honneur.
Le retour est un peu morose, sans Alexis qui est retourné tester l'hôpital de Poitiers après une tentative d'empoisonnement bien peu fair-play de nos hôtes alors qu'on leur a offert leur première victoire de la saison... ;-)
Mais pour les jeunes, progresser et se forger un moral d'acier passe par des défaites comme celle-ci.
La suite à la maison le 31 janvier contre les Toulousains du TOAC.
 
Tous les résultats sur http://ffbad.badnet.org/

ICD-J4 : Qui pour la première place ?

Viens, lecteur ! Assieds-toi auprès du feu et entend la geste de VDD8 qui, dans sa 4e journée, fut confrontée à l'ost redoutable de Châtel-Guyon CB3. Tu dois être assoiffé, je te sers un Schweppes agrume des tropiques ?

 

Afficher l'image d'origine

 

Un petit rappel pour commencer : au début de cette 4e journée des Interclubs D3A, VDD8 était toujours invaincue en ayant sortie de très belles copies. Seulement voilà, l'analyse brute des résultats déjà acquis montrait assez clairement que la poule allait se composer de 2 groupes : 3 équipes qui joueraient plutôt les play-off, 3 équipes qui joueraient plutôt les play-down. Et comme tu es bien malin, lecteur, tu auras sûrement deviné où je voulais en venir. En effet, les 3 équipes que nous avions déjà rencontrées semblaient plutôt appartenir au 2e groupe. Le plus dur se dressait donc devant nous, à nos pieds, "celui qui frappe à la porte". D'autant plus fort que CB3 avait battu Beaumont, l'autre probable ténor de cette poule.

 

En capitaine consciencieux, j'étudie alors les forces en présence... Je scrute les colonnes décrivant les classements adverses et je découvre beaucoup (trop) de D et à tous les étages !

Une pluie de D va s'abattre sur VDD8 avec la venue de CB3

Et non, vous n'aurez pas d'images s'il y a des P dans leur équipe...

 

J'avoue que je commence alors à claquer un peu des fesses, mais stop ! Il s'agit de se ressaisir et de voir comment on allait s'en sortir. Je n'avais aucun doute sur la valeur de mes coéquipiers (et aucune illusion sur la mienne...), il fallait simplement les mettre dans les meilleures dispositions pour qu'ils exploitent tout leur potentiel. Dans ces conditions, il me semblait difficile de faire tourner l'effectif, d'autant plus que notre double mixte était forfait pour cette rencontre.

 

VDD8 ne peut pas se permettre de tourner sur cette rencontre.

Et je me rends compte en récupérant cette image que le bizutage commence dès la maternelle.

Dans quelle société vit-on, je vous le demande ?

 

Mais comme je suis un être humain avant tout, j'ai d'abord penser à agir en lâche devant l'adversité. Reprenant à mon compte une légende urbaine évoquant la disparition instantanée du gymnase Soulier le jeudi soir à 22h pétantes, je demande à l'équipe adverse de venir à partir de 19h. La capitaine adverse m'indique alors que cela sera difficile d'arriver avant 20h pour la plupart des membres de son équipe, mais qu'ils feraient au mieux.

Malgré l'horaire avancée, toute l'équipe de VDD8 était peu ou prou rassemblée à Soulier, prête à en découdre. Les minutes passent... A 19h30, toujours personne. Arrive alors le "Papy" de CB3, que j'invite à venir s'échauffer avec nous, j'apprends qu'il est prévu pour le double et qu'il vient ... d'USSEL ! Et c'est le 1er ! Mon piège commence à se refermer : "si à 20h, on ne peut pas jouer les matches, ça va faire forfait, les enfants, je rappelle qu'à 22h, tout disparaît et on doit avoir fini, banquet de fin compris ! Attention...".

 

Le livre de chevet du capitaine de VDD8.

 

Seulement voilà, je suis un être humain et j'ai une conscience. Je ne peux pas décemment m'abaisser à ce genre de stratagèmes et pouvoir encore me regarder dans une glace. Impossible humainement d'annoncer le forfait de son équipe à ce sympathique Papy qui venait d'USSEL !!! Nous devrons cependant patienter encore un peu avant que CB3 ne se présente avec suffisamment de joueurs, et je vous invite à faire un tour sur le site de la ville d'USSEL :

 

Pour vos prochaines vacances ou vos week-end entre amis

 

Trêves de galéjades, nous sommes suffisamment nombreux pour lancer les premiers matches et fort est de constater que mes craintes se concrétisent. L'équipe adverse se compose d'un savant mélange d'expérience et de jeunesse. Des anciens roublards, des jeunots vivaces et une mentalité légèrement différente de celles des autres équipes rencontrées cette année : très sympathiques mais à l'évidence déterminés, organisés par leur capitaine (feuille de match avec les noms pré-imprimés !) et sûrement pas venus (d'USSEL !) pour lisser des plumes. Fait important qui pourrait nous faciliter la vie : leurs filles joueront 2 matches chacune ainsi que certains de leurs représentants masculins.

 

CB3 Team, VDD8 ne va pas rigoler sur les terrains

 

Allez, c'est parti pour le SD. Nath l'avait annoncé : elle vient, elle joue (et gagne), elle lâche quelques clémentines ou un régiment de bananes au passage et elle taille la route parce que bon, c'est bien gentil tout ça mais elle a un cours de varappe après avec sa moitié. Sauf que, pas de bol, la rencontre ayant pris du retard, Nath doit revoir ses plans et peut désormais rester toute la soirée. Elle tente bien de me soudoyer habilement au passage pour pouvoir faire un autre match s'il y a moyen de moyenner. Ayant déjà annoncé la compo, je ne pouvais pas revenir sur le programme et faire en plus un gros pâté sur la feuille imprimée de la capitaine de CB3.

 

Petit rappel à mon équipe : je suis sensible à tout type de corruption, mais des clémentines ne suffisent pas, aussi bonnes soient-elles.

 

Nath attaque donc très fort son match. On voit tout de suite qu'elle aura une adversaire à sa taille. Elle arrive à bien mener sa barque et remporte, comme très souvent cette année, son 1er set 21-18. Et là, le fameux coup de pompe déjà évoqué dans un précédent CR se rappelle à son bon souvenir. Son adversaire arrive à la faire déjouer, ses volants perdent un peu plus de longueur et sortent plus souvent. Résultat, Nath souffre et perd le 2e 14-21.

 

Nath s'endort un peu dans le 2e et rêve peut-être d'escalade ou de via-ferrata.

 

La bonne nouvelle, c'est que même si la dynamique est de son côté, son adversaire semble aussi marquer le pas physiquement et on constate que les replacements sont plus longs dans le 3e set des 2 côtés.

 

Chaque point est une bataille et prendre l'avantage semble impossible. VDD8 encourage sa représentante mais dans cette bataille de tranchées, et malgré la pugnacité qu'on lui connaît, Nath finit par tomber avec les honneurs 19-21, non sans avoir esquinté sévèrement son adversaire. Sauf erreur de ma part, il s'agira du match le plus long de cette rencontre. Le ton était donné et CB3 menait 1-0. Malgré la défaite, on pourra compter sur Nath et ses encouragements pour le reste des rencontres.

 

SD : 21-18 // 14-21 // 19-21

 

 

En simultané, nous avons pu lancer le DH2. Il était composé de Jérémy et Matthieu, pleins d'envie et de soif d'en découdre. Vous le savez, Matthieu, c'est l'homme de gauche de l'équipe, celui qui crée la surprise et l'incertitude et qui fait tout différemment des autres. Cette fois, il rencontrait lui aussi un gaucher, le fameux Papy d'USSEL ! La rencontre promet alors d'être totalement équilibrée. Matthieu venait de casser le cordage de sa raquette et avait effectué quelques réparations de fortune. Espérons que cela ne l'handicape pas trop pour la suite.

 

Yonex, Wilson et Babolat peuvent se rhabiller. Matt est un artisan hors-pair.

 

Les 2 hommes n'ont pas eu tellement l'habitude de jouer ensemble et cela s'est ressenti au cours du match. Toutefois, ils affichaient une détermination certaine et implacable, contrastant presque avec leur relâchement habituel. Eux aussi ressentaient tout l'enjeu de la rencontre. Cependant, Jérém ne semblait pas encore bien à son aise dans le 1er set et les 2 compères peinaient à enchainer les bons coups. 14-21, cela démarrait plutôt  mal.

 

Problème de raquette pour Jérém sur le 1er set => beaucoup de bois

 

Après avoir changé de raquette, notre handballeur revenait sur le terrain avec une maîtrise toute retrouvée

Quelques conseils tactiques et quelques skills plus tard, ce n'était plus la même équipe sur le terrain.

 

Ça va mieux pour notre Jérém' à l'assaut du 2e set

 

Franchement, pour les avoir bien observés lors du 2e set, la métamorphose était vraiment impressionnante. Nos 2 magiciens distillaient des volants impeccables et faisaient parler la puissance en fond de cours. Le vent tournait très largement pour VDD8 et cette 2e manche était une formalité. 21-12 !

Le gain de ce match allait donc se décider sur une 3e manche. Malheureusement, soit la moitié de terrain était maudite, soit la débauche d'énergie du 2e set se faisait ressentir, la paire clermontoise subissait de nouveau la loi de CB3. La confiance s'étiolant petit à petit, le match revenait finalement aux visiteurs qui marquaient leur 2e point de la soirée. 0-2, voilà qui compliquait la situation.

 

DH2 : 14-21 // 21-12 // 15-21

 

 

Il était temps de lancer Guillaume pour SH2. Un mini débat d'avant-match avait posé la question de sa titularisation en SH1, car depuis le début de la saison, notre champion marchait littéralement sur tous ses adversaires. Nous avions tout 2 regardé les compos habituelles de CB3 et il y avait une grande probabilité pour que l'adversaire de Guillaume soit d'un gros calibre.

Malheureusement, c'était encore raté. Il faisait parler puissance et technique et malmenait son opposant qui avait du mal à le mettre en danger. 21-12, 21-11, une 4e victoire en autant de matches, toujours aucun set concédé. VDD8 ouvre son compteur mais reste menée 1-2.

 

Guillaume à la manœuvre, du bon boulot en perspective.

 

SH2 : 21-12 // 21-11

 

 

Il est temps alors de lancer le DM. Sur ce point, la doublette présentée était un peu inédite puisqu'elle se composait de Céline et de moi-même. Ma partenaire avait déjà fait ses armes dans cette discipline, mais pour ma part, j'étais désormais plus habitué au DH. Ce match était aussi l'occasion pour les 2 capitaines de s'affronter et faire pencher le volant du bon côté.

Le match débute bien mal, les volants VDD8 sortent inexorablement hors du fond de cours, même si les placements sont plutôt pas mal. Céline essaie bien de nous faire casser quelques plumes pour éviter cette boucherie mais plusieurs points s'enchainent avant que cela ne soit fait. On est vite dépassé et le 1er set n'est qu'une formalité pour CB3 : 9-21. Après avoir pleuré un coup à la pause, nous revenons déterminés sur le terrain. C'est un peu mieux mais le moral est en berne et la confiance perdue. Nous nous battons mieux mais la différence de niveau ne nous permet pas de faire illusion bien longtemps. 14-21 pour CB3 et les visiteurs mènent désormais 1-3; une sévère déconvenue se profile à Soulier pour les locaux.

 

   

Céline et Xavier rougissent de leur défaite.

 

DM : 9-21 // 14-21

 

 

La déroute se profile mais des braves refusent de s'avouer vaincus et reprennent le flambeau de leur équipe, profondément planté dans la carcasse encore fumante de leur capitaine.

 

C'est parti pour le DH1 ! Pour une fois cette saison, j'avais laissé Séb aux bon soins de Romain, histoire de muscler grandement la paire masculine. C'était un double risque car sur cette saison, Séb ne gagnait que s'il jouait avec moi, mais également car j'avais confié à Romain la lourde tâche de réaliser le SH1 - la fatigue allait peut-être jouer. Bref, c'est un match de haut niveau qui débute mais Khun Séb tarde à rentrer dans son match. CB3 en profite pour prendre quelques points d'avance qui ne seront jamais compensés : 17-21 et VDD8 est au bord du gouffre. Nos guerriers n'ont pas dit leur dernier mot et après un petit conciliabule tactique, ils attaquent tambour battant le 2e set et marchent sur leurs adversaires : 21-12 ! Le 3e set reprend sur les mêmes bases. Séb et Romain ont nettement pris la mesure de leurs adversaires et démontrent, si cela était nécessaire, qu'ils constituent un duo redoutable. 21-14 dans le 3e set et VDD repousse la défaite : 2-3.

 

Séb et Romain ne se laissent pas faire, déchirent leurs maillots de rage et montrent les pec' dans le 2e et le 3e.

 

DH1 : 17-21 // 21-12 // 21-14

 

Après une courte pause passée à recharger les batteries et à ingurgiter des fraises tagada, Romain doit retrouver l'énergie pour attaquer le SH1, contre le dernier adversaire arrivé : un petit jeune prometteur et qui sera totalement frais. Je regrette alors peut-être un peu mon choix de composition car je me rends compte que j'envoie certainement Romain au casse-pipe en lui demandant de jouer ces 2 matches de haut niveau.

 

Le 1er set est serré mais Romain se fait dépasser in extremis et s'incline 19-21. On le sent logiquement fatigué après son 1er match et le 2e set est celui de tous les dangers. Notre champion s'arrache sur chaque point mais ses amortis ont la fâcheuse tendance à prendre la bande blanche du filet. S'agaçant quelque peu, le reste de son jeu reste très propre et il profite des nombreuses fautes de service de son adversaire pour garder la main et finalement remporter le 2e set 21-19. Quel combat !

Malgré la difficulté, Romain ne s'affole pas et laisse parler l'expérience face à la fougue de son jeune opposant. Ce dernier ne trouve plus le moyen de contenir le jeu de celui qui va le terrasser dans le 3e set : 21-9 !

 

SH1 : 19-21 // 21-19 // 21-9

 

Je voudrais spécialement lui rendre hommage car il vient de jouer 6 sets ce soir contre des adversaires de premier ordre, et il a largement contribué à remettre VDD8 sur les rails à 3-3. Chapeau Romain !

 

Romain exhulte à la fin de son 6e set, et découvre aussi qu'il va se gaver en points de classement.

 

 

Au bord du précipice, VDD8 est parvenue à revenir à égalité et le dernier match sera donc décisif.

Céline et Lucie devront toutefois sortir une performance de haut vol car il y a 2 D8 en face et qui ont visiblement l'habitude de jouer ensemble. Lucie faisait son retour à la compétition depuis quelques temps, cela s'annonçait donc compliqué.

 

Tous les belligérants sont rassemblés autour du terrain et encouragent leurs protégées respectives, avec l'avantage du nombre pour les locaux. Céline et Lucie s'en sortent vraiment bien face à leurs adversaires et remportent le 1er set 21-19 en ayant mené de bout en bout et plutôt facilement. Céline gère bien le filet et Lucie fait une moisson en fond de court.

Hélas, dans le 2e set, ce bel ensemble se dérègle un peu et les fautes de raquette les privent du 2e set, qui se termine sur un un 19-21... Il y aura donc un 3e set qui déterminera le vainqueur de la rencontre !

 

Le set en or sera grand ! (désolé...)

 

Encouragées comme jamais par leurs coéquipiers, nos 2 championnes vont tout donner. La paire adverse est fatiguée, notamment la joueuse que Nath a poussé dans ses derniers retranchements. Notre doublette joue encore mieux et déplace le jeu très intelligemment. Les hourra de leurs coéquipiers ponctuent leurs points qui s'enchainent.

 

CB3 ne peut plus rien dans le 3e set contre le mur rose de VDD8

 

Elles l'ont fait ! Elles gagnent ce dernier set 21-17 et permettent à leur équipe de remporter la rencontre !!!! Menée 1-3, VDD8 reste invaincue grâce à ce 4-3 presque inespéré !

 

DD : 21-19 // 19 -21 // 21-17

Vosges Matin immortalise la folie collective après la victoire de VDD8 !!

 

Après nous être copieusement congratulés après cette fantastique victoire, il était temps d'accueillir nos redoutables invités autour du banquet de fin de match et se féliciter de match féroce. À table !

Les sourires et la fatigue étaient sur les visages clermontois, et la tête de la poule nous est désormais réservée pour quelques semaines.

 

Permettez moi tout de même d'insister sur la performance de mes coéquipiers qui ont eu une attitude incroyable tout au long de cette difficile rencontre, tant sur le terrain (en retournant des matches très mal embarqués) qu'en dehors (avec des encouragements sur toutes les rencontres). 19 sets (sur 21 possibles !) auront donc été nécessaires pour séparer les 2 équipes mais chacun est conscient que le retour s'annonce forcément très compliqué. Bravo à vous, vous avez été grands !

 

Cap sur Beaumont qui sera un autre gros morceau, mais avant tout, de joyeuses fêtes de fin d'année à tous !

ICD-J4 : VDD6, une équipe qui veut faire ses preuves

Ma première résolution pour l’année 2016 est de mettre en ligne les articles dans la semaine qui suit la rencontre. ihih

 

Je suis désolée pour le retard… Mais voilà enfin l’article que vous attendiez tous, ou que vous n’espériez plus…

La dernière rencontre de l’année 2015 pour l’équipe du volant des dômes s’est déroulée à Issoire.

Le combat entre les forces a commencé par le simple homme qui a opposé le côté obscure détenue par un issoirien à la lumière possédée par Pascal. Ce dernier a fait triompher la lumière, malheureusement je dois vous annoncer que c’était le seul match de la rencontre où le VDD6 est sorti victorieux.

Thomas, le jeune padawan du simple homme s’est bien défendu. Il a réussi à marqué des points précieux. Cependant son adversaire maîtrisant le côté obscure du simple n’a laissé aucune place à la lumière. Le match s’est terminé avec une défaite pour notre jeune jedi.

Pour finir avec les simples, est venu alors le tour du simple dame. Il a fallu un court échauffement et un set pour que Claire se rende compte qu’elle est opposée à une force obscure gauchère !!! La lumière s’en étant rendu compte trop tard (donc pas une lumière), elle a perdu son deuxième set également. Une leçon était à tirer de ce match : « observer ton adversaire tu dois ! »

Mickaël C et Mickaël L se sont lancés dans un combat qui compte double. Non mince en fait ça c’est au scrabble…Le premier set est remporté par l’autre équipe mais nos Mickaël ne se sont pas laissés faire. Ils sont revenus à égalité, il y a donc eu un set partout. Le match s’est fini par une défaite pour l’équipe clermontoise.

Le deuxième double homme s’est composé de Jean Paul et Thomas. Comme le capitaine Solo et Chewbacca, ce duo fonctionne vraiment bien depuis le début de la saison. Je ne peux divulguer qui est Chewbacca… Le premier set est perdu par Jean Paul et Thomas. La lumière est revenue sur le terrain avec la niac et a gagné le deuxième mais cela n’a pas suffit pour remporter le troisième set.

Marie Paul et Catherine n’ont eu aucune opportunité, leurs adversaires étaient bien présentes. Malgré les conseils de l’équipe, le coté obscur remporte le double dame.

Cette guerre des étoiles ou plutôt des plumes s’est terminée par le double mixte. Pascal et Claire pourtant motivés ont perdu leur match en deux sets.

 

Mais tout n’est pas perdu, loin de là ! Nous avons pu voir à qui nous avions à faire, il ne tient qu’à nous de trouver le petit quelque chose qui fera que la lumière prendra le pas sur le côté obscur. Comme dirait un petit bonhomme vert « May the force be with you ! »

ICR2-J3 : VDD 5 accède au podium !

Dimanche 13 Décembre au gymnase René Soulier se tenait la 3 ème journée des Interclubs de Régionale 2. L'équipe VDD 5 disputait 2 rencontres face aux équipes CUC 4 et BCVC 2.

La première rencontre les opposait aux clermontois du CUC. Le Simple Dames et le Mixte sont lancés en premier. Alexandra en solo souffre dans le premier set ... du décalage horaire, hey oui :) la route est longue jusqu'à sa Saône-et-Loire natale pour aller voter à l'ouverture des bureaux de votes. Le premier set est donc perdu de peu, mais la pause qui suivit fut très bénéfique, et les deux sets suivants remportés rapidement. Le premier set du Mixte est aussi facilement remporté par Hugo et Caroline qui rencontrèrent un peu plus plus d'embûches sur la route du succès dans le deuxième set, mais la victoire est quand même au bout. 2-0 pour le VDD.

Les deux Simple Hommes prennent le relais pour un status quo. En effet, Maxence perd son match en deux sets malgré une belle résistance pour le premier point des CUCistes, tandis que Cyrille sut faire le nécessaire pour gagner le sien en seulement deux manches (une troisième aurait sans doute été fatale, avoua-t-il après coup). 3-1 pour les VDDistes.

Alexandra + Caroline c'est la paire gagnante du Double Dames qui ne fut pas franchement mis en difficulté. 4-1 pour le VDD? mais en parallèle se joue leDouble Hommes avec Hugo + Romuald sur le terrain. Le premier set est très accroché mais finit par basculer du mauvais côté. Et dans le second, nos hommes subirent trop et une accumulation de fautes directes se produisit laissant les joueurs du CUC réduire le score final 4-2.

SCORE FINAL : VDD 5 / CUC 4 : 4 - 2

Les Scores

Simple Dames :

Alexandra LARUE (VDD 5) / Christelle BENOIT (CUC 4) : 19 - 21 ; 21 - 12 ; 21 - 10

Mixte :

Caroline LEMAITRE et Hugo THOMAS (VDD 5) / Michel TRAN et Bérengère BOUGUE (CUC 4) : 21 - 13 ; 21 - 18

Simple Hommes 1 :

Maxence BULIDON (VDD 5) / Sacha BARGE (CUC 4) : 17 - 21 ; 17 - 21

Simple Hommes 2 :

Cyrille BACHELLERIE (VDD 5) / Michel TRAN (CUC 4) : 21 - 18 ; 21 - 18

Double Dames :

Alexandra LARUE ett Caroline LEMAITRE (VDD 5) / Christelle BENOIT et Bérengère BOUGUE (CUC 4) : 21 - 14 ; 21 - 17

Double Hommes :

Romuald GROISNE et Hugo THOMAS (VDD 5) / Julien RAYNAL et Sacha BARGE (CUC 4) : 19 - 21 ; 15 - 21

 

Deuxième rencontre face à BCVC 2, c'est à dire Vichy-Cusset. Cette rencontre constitue le début des matches retour de la poule.

Le Double Dames est joué par Matty et Alexandra. Le BCVC est le leader de la poule et ça ne rigole pas ! La rencontre tourne très vite à la démonstration et c'est une sévère défaite qui sanctionne les clermontoises. Heureusement, les autres oppositions seront plus équilibrées et notamment le Double Hommes de Cyrille et Maxence qui tiennent bon mais qui ne craquent qu'au set final. 2-0 pour les aliénés.

Romuald arrive pour le Simple Hommes 2 mais ne parvient pas à vraiment déstabiliser son adversaire qui plie le match en deux sets. Le Simple Hommes 1 de Maxence démarre mal. Mais sa combativité viendra quand même à bout de la nonchalance apparente de son adversaire lors du deuxième set. Le troisième set est malheuresement plus compliqué pour notre petit clermontois qui s'incline. 4-0 pour Vichy-Cusset.

Le Simple Dames est de nouveau au programme d'Alexandra. 2 joueuses de niveau égal sont alors sur le terrain. Les échanges sont acharnés mais la Clermontoise réussit à creuser un petit écart qu'elle fera fructifier jusqu'à la fin du premier set. Elle n'aura pas cette chance dans le second, car l'adversaire s'accrochera et reviendra jusqu'à frôler le gain du set, mais Alexandra parviendra quand même à conclure en deux sets. Le premier point pour le VDD est arrivé, l'honneur est sauf.

Le Mixte sera l'affaire de Romuald et Matty. Ce match sera beaucoup plus équilibré sur le terrain que sur le papier. Nos clermontois réalisent presque le match parfait et tiennent tête à l'ogre vicho-cussetois. L'exploit est tout proche lorsqu'arrivent les fins de set mais hélas le sort sourit aux adversaires et la rencontre se terminent sur le score de 5-1 pour le leader BCVC.

SCORE FINAL : VDD 5 / BCVC 2 : 1 - 5

Les scores

Simple Hommes 1 :

Maxence BULIDON (VDD 5) / Arthur DESIAGE (BCVC 2) : 15 - 21 ; 21 - 19 ; 12 - 21

Simple Hommes 2 :

Romuald GROISNE (VDD 5) / Virgile PROVOST (BCVC 2) : 15 - 21 ; 12 - 21

Simple Dames :

Alexandra LARUE (VDD 5) / Marie BURCKEL (BCVC 2) : 21 - 15 ; 22 - 20

Double Hommes :

Cyrille BACHELLERIE et Maxence BULIDON (VDD 5) / Nicolas MASSACRIER et Virgile PROVOST (BCVC 2) : 15 - 21 ; 21 - 16 ; 11 - 21

Double Dames :

Alexandra LARUE et Matty BASCOUL (VDD 5) / Marie BURCKEL et Stéphanie HOURDE (BCVC 2) : 12 - 21 ; 6 - 21

Mixte :

Matty BASCOUL et Romuald GROISNE (VDD 5) / Stéphanie HOURDE et Arthur DESIAGE (BCVC 2) :19 - 21 ; 20 - 22

Après cette 3 ème journée, VDD 5 se retrouve à la 3 ème place juste devant CUC 4 mais à égalité et derrière BCVC 2 leader invaincu.

Vendredi 20 Avril 2018

Qui est en ligne ?

Nous avons 54 invités et aucun membre en ligne