Vous êtes ici : Accueil Compétitions

ICN-J7 : 3 derbys sur 3 mais petite défaite face à Toulouse.

7 ème Journée Interclubs Nationaux Samedi 30 Janvier 2016

National 3 : VDD 2 / I'm Bad Beaumont 1 : 6-2

Pour cette première journée d'Interclub de badminton sur les terrains "Auvergno-Rhônealpins" en cette nouvelle année 2016, permettez moi d'abord de vous souhaiter à toutes et à tous, chers internautes, une meilleure année que la précédente (cela parait pas trop difficile à réaliser) mais surtout plein de moments de bonheur et de joie sur et en dehors des terrains à vous, et à toutes celles et ceux qui vous sont chers.

Au gymnase René Soulier, nous avons l'honneur de recevoir nos amis et voisins de Beaumont venus tenter de prendre leur revanche du match aller perdu chez eux sur le score de 6-2.

Les premiers matches lancés sont le Double Hommes et le Mixte 2.  Rémi et Stéphane sont associés ensemble dans le DH qui s'annonce très accroché. Le premier set est remporté de justesse et heureusement le second set assure le gain du premier point de la rencontre pour les clermontois. Le mixte 2 est disputé par Claire et Kévin qui ont la lourde tâche de se mesurer à le redoutable paire beaumontoise; celle là même qui avait causé l'une des deux défaites du matches aller. Nos deux représentants abordent ce match pied au plancher et imposent parfaitement leur loi dans le premier set. Mais les adversaires sont loin d'être abattus et parviennent à se libérer pour pour empocher le deuxième set sur un finish haletant. La dernière manche reproduit le même scénario et voit le mixte beaumontois confirmer leur mainmise et relancer le match. 1 partout entre les deux équipes.

L'heure des duels féminins arrive ensuite. Charlotte, malgré un démarrage en mode diésel, parvient à emporter son Simple Dames 1 en deux sets. Caroline, en SImple Dames 2 reste maître de la situation sans rester trop longtemps sur le terrain. Et voilà les filles qui permettent au VDD de prendre l'avantage au score, 3-1.

Bien entendu, après les femmes, c'est au tour des hommes de se défier en 1 contre 1.  Un duel de Kévin dans le Simple Hommes 1 aux allures de "match piège". Oui souvenons nous, au match aller sur les terres beaumontoises, l'adversaire de notre Kévin avait réussi l'exploit de s'imposer dans une lutte acharnée face à Alexis !  Nul doute qu'il saura se rappeler de la recette de son exploit magistral pour donner du fil à retordre à son nouvel opposant. Le premier set est très équilibré mais c'est le clermontois qui prend le dessus. Hélas, le joueur de Beaumont n'est pas venu pour se laisser punir à cause de son affront du match aller. Il renverse complètement le match  et gagne les deux derniers sets sans contestation possible et récidive tout comme le mixte 2 auparavant. En parallèle, Rémi dans le SImple Hommes 2, maintient la tête de son équipe hors de l'eau grâce notamment à une deuxième manche qui fait voir mille étoiles à son adversaire. 4-2 pour le VDD.

C'est au tour du Double Dames de Claire et Charlotte, de tenter de donner le point décisif de la victoire. C'est très bien parti dans le premier set, les beaumontoises sont prises de vitesse. Les visiteuses feront un petit peu mieux dans le second mais n'empêcheront pas le VDD de décrocher son cinquième point.  Pour le dernier match, c'est Stéphane et Caroline qui jouent le Mixte 1 et l'empochent brillament et rapidement.

Victoire finale 6-2 pour le Volant des Dômes qui continue à faire le plein dans les derbys auvergnats après les deux succès en déplacement à Beaumont au match aller et celui de l'équipe une au CUC en décembre.

Les Scores

Double Hommes :

Stéphane BOUTET et Rémi POULBOT (VDD 2) / Benjamin TEYSSIER et Romaric GILBERT (I'M BAD 63-1) : 21 - 19 ; 21 - 17

Mixte 2 :

Claire ACHARD et Kévin CHAUMEIL (VDD 2) / Véronique MARESCA et Titouan CHARVILLAT (I'M BAD 63-1) : 21 - 12 ; 19 - 21 ; 20 - 22

Simple Dames 1 :

Charlotte BRUTUS (VDD 2) / Manon HOCHARD (I'M BAD 63-1) : 21 - 16 ; 21 - 15

Simple Dames 2 :

Caroline REDON (VDD 2) / Aude ROUX (I'M BAD 63-1) : 21 - 11 ; 21 - 12

Simple Hommes 1 :

Kévin CHAUMEIL (VDD 2) / Kévin LODE (I'M BAD 63-1) : 21 - 18 ; 13 - 21 ; 15 - 21

Simple Hommes 2 :

Rémi POULBOT (VDD 2) / Romaric GILBERT (I'M BAD 63-1) : 21 - 17 ; 21 - 7

Double Dames :

Charlotte BRUTUS et Claire ACHARD (VDD 2) / Aude ROUX et Véronique MARESCA (I'M BAD 63-1) : 21 - 11 ; 21 - 13

Mixte 1 :

Caroline REDON et Stéphane BOUTET (VDD 2) Manon HOCHARD et Kévin LODE (I'M BAD 63-1) : 21 - 14 ; 21 - 6

 

National 2 : VDD 1 / TOAC 1 : 3-5

La deuxième équipe visiteuse du jour est Toulouse Olympique Aérospatiale Club dite le TOAC avec laquelle le VDD est à la lutte pour la 3 ème place de la poule.

Le match s'annonce équilibré mais compliqué car cette fois les clermontois sont privés de notre joueuse finlandaise Anna. En face, les haut-garonnais présentent une équipe très solide et homogène.

Judicaël et Alexis se lancent dans le Double Hommes. Ils font un bon premier set mais le perdent quand même. Les toulousains sont au dessus et augmentent l'écart dans le deuxième set pour offrir le premier point du match à leur équipe. Sur l'autre terrain, c'est le Mixte 1 de Charline et Thomas parfaitement bien démarré au premier set mais moins bien poursuivi dans le deuxième. Heureusement le troisième set se conclut avec le sourire pour les clermontois victorieux qui reviennent à égalité 1-1.

C'est ensuite le tour des Simple Dames. Malheureusement, aujourd'hui nos filles sont en mode diésel et ne semblent pa sassez bien réveillées pour contester le gain du premier set à leur adversaire. C'en est tout autrement, toutefois, dans le second set où les clermontoises sortent les crocs. C'est même Gaelle dans le SD 1 qui prend les devants au score grâce à une excellente deuxième partie de manche. Malheureusement, elle ne parvient pas à conclure le set quand elle en a l'occasion et se fait dépasser sur le fil dans l'extra-time. Liza, dans le SD 2 marche dans les pas de sa camarade, en recollant à égalité mais craque dans la fin de la deuxième manche. Après le passage des Simple Dames, c'est donc Toulouse qui mène 1-3.

C'est donc les Simple Hommes qui vont essayer de recoller au score. Thomas en SH 1 nous livre un premier set tonitruant avec son apothéose pour le 18 ème point, un échange interminable long de plus d'une minute, avec des coups de raquettes dans le dos, des plongeons suivis de jeu à terre, des courses folles, des rebonds sur la bande et Thomas qui le conclut d'une énorme "bastosse". Thomas nous confiera après le match que  "l'énorme bastosse qu'il a mis sur ce point lui a permis de conserver suffisament de moral pour finir de remporter le set sereinement malgré toute sa débauche d'énergie". Car effectivement, après une telle débauche d'énergie sur cet échange, l'on ne voit plus qu'une pâle copie de ce Thomas là souffrir d'un énorme passage à vide dans le deuxième set. Il doit donc passer par le troisième set, mais après avoir retrouvé tous ses esprits, il corrige à nouveau son adversaire et offre un deuxième point au VDD.

Alexis, en Simple Hommes 2, se montre aussi brillant que son équipier, s'impose sans difficultés en deux petits sets. Et revoilà les clermontois et les toulousains dos à dos 3-3 grâce à nos hommes.

Quentin dit Quentin "Le Magnifique" accompagné de Liza pour le Mixte 2 a du mal à se montrer à la hauteur de son nouveau surnom. La première manche est très compliquée et malgré un net sursaut d'orgueil dans le deuxième set qui nous fait longtemps espérer un autre dénouement, c'est un point supplémentaire pour l'équipe de Toulouse. Le Double Dames de Gaelle et Charline nous offre un joli spectacle. Le premier set est empoché par les visiteuses mais le deuxième nous offre des frissons par son suspense et son dénouement au delà des réserves d'énergie de nos vaillantes protagonistes qui se rendent coup pour coup dans l'extra-time qui n'aura jamais paru si long, 27-25 contre les clermontoises et c'est finalement Toulouse qui l'emporte 3-5.

 

Les Scores

Double Hommes :

Judicaël RELLIER et Alexis CHEVEREAU (VDD 1) / Damien SOCCHI et Aurélien SORRIAUX (TOAC 1) : 17 - 21 ; 12 - 21

Mixte 1 :

Charline NOLLEVALLE et Thomas MAURY (VDD 1) / Karine DIO et Philippe BERTRAND (TOAC 1) : 21 - 14 ; 17 - 21 ; 21 - 17

Simple Dames 1 :

Gaelle FRAIGNAC (VDD 1) / Marion LOUISIN (TOAC 1) : 9 - 21 ; 22 - 24

Simple Dames 2 :

Liza CHEVEREAU (VDD 1) / Sophie CLARAZ (TOAC 1) : 11 - 21 ; 17 - 21

Simple Hommes 1 :

Thomas MAURY (VDD 1) / Philippe BERTRAND (TOAC 1) : 21 - 9 ; 10 - 21 ; 21 - 12

Simple Hommes 2 :

Alexis CHEVEREAU (VDD 1) / Aurélien  SORRIAUX (TOAC 1) : 21 - 13 ; 21 - 10

Mixte 2 :

Liza CHEVEREAU et Quentin ALBISSER (VDD 1) / Marion LOUISIN et Damien SOCCHI (TOAC 1) : 12 - 21 ; 19 - 21

Double Dames :

Gaelle FRAIGNAC et Charline NOLLEVALLE (VDD 1) / Karine DIO et Sophie CLARAZ (TOAC 1) : 15 - 21 ; 25 - 27

ICD-J4 : VDD6 - Dommage, à une corde près...

Avant-dernier match aller de la saison ! Nous voilà de retour dans le gymnase « orange » où le VDD6 rencontre l’équipe de Billom, VDT1.

Nous commençons par les simples. D’un côté les hommes, avec Mickaël C pour le premier simple homme. Le match se clôt en deux sets. Le premier très serré, Mickaël ne fait pas d’heure supplémentaire juste des points en plus. Et le second ne laisse pas le temps au billomois de souffler.

SH1 : 24/22 – 21/16

Pour le second simple, Thomas est désigné volontaire. Lui qui n’est pas très fan de ce type de jeu, malheureusement il doit passer outre et tout donner. Le match s’annonce corsé, avec un même niveau des deux côtés du terrain. Thomas remporte le premier set. Cependant il perd le second et le troisième avec quelques points donnés à l’autre équipe.

SH2 : 21/19 – 17/21 – 10/21

Maintenant parlons du simple dame, enfin il n’y a pas grand-chose à dire…Vous voyez le sort ridicullus dans Harry Potter ben voilà c’est Claire, RIDICULUS !!! (j’ai le droit de le dire car c’est moi qui écrit l’article mouhahah !!!) Du coup pas besoin d’épiloguer, trop de fautes, trop de renvoie au centre et pas assez long, pas un jeu de simple quoi.

SD : 6/21 – 10/21

Mickaël a essaye de se faire passer pour Mickaël L pensant qu’avec un même prénom on ne verrait rien. Le double homme se compose donc de Mickaël C et de Nicolas. Perdant le premier set il se rattrape sur le deuxième en communiquant, se mettant d’accord et faisant en sorte que l’équipe VDT1 fasse des fautes. Cependant le troisième set nous échappe.

DH1 : 14/21 – 21/12 - 15/21

Un duo qui ne faiblie pas au contraire se renforce d’interclub en interclub. Ils sont beaux, ils sont bons, ils sont badistes…(roulement de tambour)…je vous présente Thomas et Jean Paul. C’est une victoire écrasante pour ce deuxième double homme.

DH2 : 21/11 – 21/15

Le double dame se compose de Marie Paule et Catherine. Un match très serré qui aurait peut être pu se terminer avec quelques points d’avance. Avec beaucoup de suspense, les supporters étaient pendus à leur raquette. Le duo féminin amène une autre victoire au VDD6.

DD : 21/18 – 22/20

Nouveau combo pour le dernier match de la soirée à savoir le mixte qui est exécuté par Marie Paule et Nicolas. Un premier set pour s’apprivoiser un second pour s’entendre malheureusement le troisième s’est la séparation. La victoire revient à l’équipe de billom.

DM : 12/21 – 21/14 – 16/21

C’est une rencontre avec beaucoup de challenge. Je pense que nous pouvons faire pencher la balance en notre faveur. Il ne nous manque pas grand chose.

Le VDD6 perd 3 à 4 ce qui n’est pas honteux.

ALLEZ LE VDD6 !!! Croyons en nous !!!

ICD-J5 : VDD8 - Aller simple pour le sommet

Ah te revoilà!

Tu brûles sûrement de savoir ce qu'il s'est passé ce jeudi 14/01/16 au soir sur le terrain de Beaumont (I'm BAD6), où nos petits protégés de VDD8 se rendaient pour défendre leur virginité bec et ongle. Cette 5e journée était la dernière des matches aller et VDD8 était encore invaincue, bien implantée à la 1ere place de la poule. Châtel et Beaumont se tenaient en embuscade juste derrière.

 

Beaumont...

 

Rien qu'en le mentionnant, j'ai toujours ce petit frisson qui me parcourt l'échine tant ce lieu funeste aura marqué mon inconscient de badiste. La confrontation du jour se jouera d'ailleurs sans doute un peu l'an dernier déjà. Petit flashback:

Flashback

Première rencontre ICD l'an dernier, Beaumont étrille la valeureuse VDD9 (constituant la majorité de l'effectif actuel) sur le score douloureux de 0-7, ne nous laissant qu'1 tout petit set à nous mettre sous la dent. Premier match en tant que capitaine, je l'avais pris très au sérieux et ce sentiment d'impuissance m'avait laissé un souvenir cuisant, une marque gravée à jamais dans ma chair.

Beaumont nous avait fait dansé l'an dernier...

 

Nouvelle parenthèse musicale, je vous invite à (re)découvrir le groupe Zero 7, dont le nom a sûrement été choisi en commémoration de cet événement tragique.

 

Il ne faudrait pas occulter non plus l'environnement tout particulier de cette salle, dont le style architectural demeure un vibrant hommage à la période soviétique, et à son revêtement particulier, permettant la pratique de sports variés, comme les sports de glisse.

 

Afficher l'image d'origine

Les 2 équipes s'échauffent

 

La veille déjà, je faisais quelques cauchemars en revivant mon traumatisme et preuve que rien n'allait, j'étais le premier arrivé au gymnase de l'Artière; chose vraiment préoccupante pour ceux qui connaissent ma "ponctualité toute personnelle". Attablé au bar du gymnase, je remplissais consciencieusement la feuille de match, dos à la porte d'entrée. J'étais plutôt confiant sur les simples mais les doubles me causaient plus de tracas: à l'exception du DD, les autres étaient plutôt expérimentaux. Je mettais également ma tête sur le billot car j'allais joué 2 d'entre eux.

 

Mes compagnons arrivent alors tous en même temps et je me retourne pour les saluer. Les plus perspicaces auront remarqué que je n'étais pas forcément hyper serein.

 

Afficher l'image d'origine

" - Tu es sûr que ça va, capitaine, tu as une drôle de tête?

  - Ouais, ouais, je suis concentré..." (de tomates)

 

Allez, hauts les cœurs! Il est temps d'affronter notre Némésis!

 

Le sursaut d'orgueil ne durera que quelques minutes car je retrouve dans la salle une grande partie de nos bourreaux. J'aperçois le capitaine de l'an dernier, Vincent. Je viens le saluer directement en pensant qu'il est toujours aux commandes, comme pour faire face à mes peurs. Pas de bol, ce n'est pas lui, mais une autre personne qu'il me désigne. On organise le déroulement des matches: les 2 effectifs sont en nombre identique, chaque équipe aura un joueur qui jouera 2 fois.

 

Je tiens tout d'abord à présenter mes plus plates excuses car je n'ai pas pu voir beaucoup de matches, le compte-rendu s'en ressentira forcément.

 

On lance les 3 simples en parallèle.

 

On commence par SH1:

 

Romain s'y file et affronte également un D8. Le match promet en terme de niveau et nous ne sommes pas déçus. C'est technique et les points sont vraiment agréables à regarder. Toutefois, Romain semble plus précis que son adversaire, qui fait quelques fautes. Les observateurs diront à juste titre que c'est davantage notre champion qui poussera son adversaire à l'erreur.

 

sports badminton

Romain dans ses œuvres. C'est propre et esthétique. Presque hypnotique.

 

Sérieux et solide comme toujours, il remporte brillamment son match: 19/21 - 18/21

 

Simultanément, Guillaume est lancé dans le SH2.Ceux qui suivent nos aventures savent que le challenge de cette saison est de trouver un adversaire capable de lui marquer plus de 10 points dans un set. Billom, Gerzat, Pont-du-Château et même Châtel s'y sont essayé sans succès, nous comptions bien sur Beaumont pour le faire. Eh bien... non. Notre camarade est encore une fois trop fort et son adversaire, quoique talentueux, enchaine les fautes dans le filet. Il n'y est pas du tout dans le 1er set. Notons toutefois qu'il aura réussi à marquer 10 points dans le 2e set, chose suffisamment rare pour être notée.

 

Afficher l'image d'origine

Guillaume, tout en décontraction, démolit encore une fois son adversaire.

 

Je n'aurai donc plus le choix pour la prochaine fois, notre champion jouera le SH1. Nul doute qu'il sera encore une fois une véritable torture pour son adversaire.

 

SH2: 6/21 - 10/21

 

Toujours en parallèle, Laurie renoue avec le SD. Plutôt habituée au DM avec Pierre, l'absence de Nath la repositionnait en solitaire, épreuve qu'elle avait surmontée parfaitement lors de la 1ere journée. Petite source d'inquiétude, elle s'était blessée à la cuisse cette semaine. Rassurante, elle tiendra donc sa place.

 

Ce match était l'occasion rêvée de pouvoir répondre à l'épineuse question que tout le monde se pose: c'est qui le plus fort entre le badminton et le squash? En effet, fait assez surprenant, l'adversaire de Laurie se présentait avec une raquette ressemblant très fortement à l'équipement que l'on trouve dans l'autre sport de raquette. Forte de sa roublardise (ou de son expérience comme on dit dans le jargon), Sandrine me fera remarquer également que sa tenue n'était pas réglementaire. Voilà qui me donnerait des armes supplémentaires au cas où ça tournerait mal.   

 

Afficher l'image d'origine

Quelque chose cloche chez la joueuse de Beaumont

 

Laurie mettra un peu de temps à rentrer dans son match, mais son adversaire perdra trop de points en essayant de faire rebondir le volant contre le mur.

 

SD: 9/21 - 10/21

 

J'étais alors en train de m'échauffer à l'autre bout de la salle lorsque j'apprends tous ces bons résultats. Nous menions alors 3-0, mais je savais que nous étions loin d'être encore vainqueurs. Les DHs allaient être très relevés, le DM également. Allez c'est parti pour mon premier match.

 

Pour son retour à la compétition, Sandrine formera avec moi le DM. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas joué ensemble, cela s'annonçait compliqué. Comme un symbole, j'allais jouer contre l'ancien capitaine de Beaumont. C'était l'occasion de vaincre mes démons mais j'étais particulièrement tendu. Le match met longtemps à démarrer: beaucoup de fautes de part et d'autre. Comme cela fait longtemps que je connais Sandrine, je sais qu'elle fonctionne à l'adrénaline. J'ai pris la fâcheuse habitude de la blesser en cours de match afin de faire monter son stress et de la transformer en vraie boule de nerfs. Cette fois-ci, je lui assène donc un violent coup de raquette dans les doigts (la dernière fois, je lui avais smashé un volant dans le bras), lui faisant verser le sang.

Afficher l'image d'origine

Sandrine me fait signe que tout va bien, je suis rassuré

Elle est donc dans son match, mais moi, pas du tout. Je me sens scotché au sol, sans gaz, et la paire adverse fait preuve d'une précision diabolique en jouant très souvent sur mon revers. Tous leurs volants ou presque tombent dans le petit rectangle gauche et les quelques revers que je remets sont trop faibles pour les empêcher de prendre le 1er set. Je me revois alors vivre mes cauchemars, et je ne suis pas au niveau dans le 2e. Sans être absolument géniaux, nos adversaires jouent bien sur nos points faibles et donnent le 1er point de la soirée à Beaumont.

 

Par la suite, Sandrine ira se faire opérer de sa triple fracture du doigt, portera plainte pour coups et blessures, et obtiendra une ordonnance d'interdiction de l'approcher à 100 mètres, malheureusement incompatible avec la pratique du double mixte avec elle. Ce coup du sort mettra fin à une doublette rentrée dans la légende, mais qui n'aura jamais vraiment montré tout son potentiel. 

 

DM: 21/18 - 21/8

 

On enchaine alors avec le DH1. D'habitude, je formais cette paire avec Sébastien. L'adversité étant ce qu'elle était, je laissais Pierre prendre ma place car, très bon joueur de fond de cours, il serait une arme bien plus dangereuse que moi contre les gens de Beaumont. Ceci étant, cela serait une paire inédite. N'ayant pas vu le match, je suis bien en peine pour pouvoir en dire plus que le score. Ceci étant, ils m'ont paru tout à fait compétitifs. Avec un peu plus l'habitude de jouer ensemble, nul doute qu'ils auraient pu confirmer le 1er set remporté.

 

DH1: 19/21 - 21/17 - 21/15

 

Mes craintes commençaient réellement à se matérialiser. Il restait 2 matches, dont le DH2 qu'il serait presque impossible de remporter.

 

Le DH2 parlons-en. 2 D9 en face, dont l'adversaire de Romain. Matthieu et moi ne dépassions pas P2, nous n'avions pas beaucoup d'illusions, sans compter que nous avions un temps pensé à jouer contre la terreur Beaumontoise de l'an dernier qui nous avait martyrisés tous les 2 en simple. Il n'en fut rien, mais ne croyez pas que nous allions nous laisser battre sans sourciller. Terriblement vexé de ma performance précédente, je me devais de tout donner pour que Matthieu puisse enfin sortir victorieux d'une rencontre cette saison. Honnêtement, je pense que nous n'avons pas été ridicules. Quelques mésententes dues à une faible expérience commune dans cette discipline, mais nous avons pu remporter quelques jolis points. Nos adversaires restaient diablement plus forts et leurs coups faisaient mouche. Le revêtement le permettant, je me laissais tenter par quelques glissades caractéristiques.

 

fail baseball internet twitter guide

Oups! Pardon Matt!

 

Rien n'y faisait, Beaumont marquait son 3e point de la soirée et revenait à hauteur. Double fessée ce soir pour mon compte, voilà de quoi me remettre en question. Comme contre Châtel-Guyon, le double dame sera donc décisif pour le gain de la rencontre.

 

DH2: 21/12 - 21/9

 

Le DD avait débuté pendant notre match DH2. Je savais que le 1er set était allé dans la poche de nos filles, mais je croyais deviner que le 2e simple était beaucoup plus compliqué. Les clameurs des encouragements de Beaumont parvenaient jusqu'à nos oreilles, ce qui n'étaient pas pour nous rassurer. Les 2 paires étaient à égalité, mais nos filles se perdaient dans un gros trou d'air. Nous sentions le parfum âcre de la défaite pointer son nez. Tous? Nooooon! Moins en forme qu'à l'accoutumée, Lucie et Céline organisaient le dernier carré et puisaient dans leurs dernières forces. Tous les joueurs étaient rassemblés autour du terrain pour encourager leurs protégées. Une fois de plus, comme l'an dernier ou comme lors de la dernière rencontre, notre double dame allait faire honneur et finir par remporter le 3e set, en provoquant les fautes adverses. Un petit écart avait fini par se creuser, les mettant à l'abri d'un retour adverse sur la fin du set. Lucie et Céline pouvaient exulter, elles venaient d'enlever une fière chandelle du pied de leurs camarades, une nouvelle fois. Hourra!

 

DD: 19/21 - 21/12 -17/21

 

VDD8 remporte donc une 5e victoire au bout du suspens 3-4. Plus important encore, elle repousse le 3e de la poule à 4 points, de quoi commencer à entrevoir les barrages en fin de saison.

 

http://a.fod4.com/misc/tumblr_llgamqQLBD1qcjzcm.gif

La foule est en délire après la victoire du DD!

 

Cela m'amène tout logiquement à saluer la performance des filles sur cette rencontre. On n'oubliera pas que Romain et Guillaume sont 2 solides piliers inamovibles sur lesquels VDD8 peut construire ses performances, mais les filles ont régalé ce soir. Entre Laurie qui jouait en ayant mal à la jambe, Sandrine qui ne lâchait rien dans son match de reprise et la victoire du DD au mental, on ne pourra que leur tirer un coup de chapeau. Comme un symbole de cette opiniâtreté, Lucie et Céline étaient celles qui étaient parvenu à remporter le seul et unique set lors de la déroute de l'an dernier. Bravo!

Afficher l'image d'origine

Girl Powaaaa! Lucie, Céline, Laurie, Sandrine et une fille que tu connais pas ont fait parler le mental.

 

Saluons également les compétiteurs adverses. Ils ont été très accueillants et nous avons passé une excellente soirée à ferrailler avec eux. Le retour s'annonce des plus périlleux!

 

A bientôt!

Xavier

 

ICD-J3 : Allez VDD7 !

VDD7, quand ça veut pas

Alors bon, vu que je m’y prends très en retard, le seul point positif c’est que ça me permet de vous souhaiter à tous une TRÈS BELLE ANNEE 2016 de la part de la VDD7, que vos cordages tiennent bon, que les blessures ne viennent pas à votre rencontre et que les victoires pleuvent.

Sur ce, laissons l’émotion de côté et laissons place au jeu…

Mais avant tout descriptif de point échangé, voici enfin une photo de la VDD7 sur les terrains (pas au complet encore parce que Jérémy et Michel étaient blessés).

On voit bien toute la motivation qui brille dans les yeux de tous !!!

Et de la motivation, il en faudra parce que ce n’est pas une mince affaire que d’affronter Chatel ; surtout au vu de la composition qui semble indiquer un niveau, sur le papier, légèrement plus élevé qu’à l’accoutumé.

Mais bon, trêve de blabla, trêve de blabala, trêve de blabla et lançons tout de suite les premières rencontres.

 

2 hommes pour accompagner ces dames

 

On lance la rencontre sur les 2 simple homme et sur le double dame. A priori, c’est jouable, pas d’anxiété de ma part, je sais que les 3 matchs sont à portée mais…

 

SH1 : Sébastien

Aaah le voilà sur son terrain de prédilection (c’est lui qui me l’a dit). Je le sens bien motivé et affûté, ça sent bon tout ça.

Attentif au double dame, je jette quelques coups d’oeil sur le terrain et ce que je vois n’est pas déplaisant, un bon jeu de jambe de beaux volants bien placés, de quoi me rassuré mais ce ne sont que quelques volants. A la fin du set, j’apprends qu’il s’incline 19-21. WTF ??!!! (ça sent le dopage en face…) mais non, au final le niveau s’équilibrait et son adversaire a su faire la différence.

 

Et le voilà en pleine action

 

Allez, c’est parti pour le 2ème set avec une pression supplémentaire. Pression qui ne va pas jouer en sa faveur, Seb enchaîne les fautes ce qui ne l’aide pas à se calmer et à se reconcentrer. L’issue approche indéniablement et c’est malheureusement sur un score de 14-21 qu’il concède la victoire.

 

 

SH2 : Alexandre

 

En piste l’artiste, le voilà de retour pour défendre son invincibilité en simple. Et cela semble bien parti, les points durent, nous assistons à de vrais échanges fond de court, amorti, contre-amorti, smash, les volants s’usent et se consomment rapidement (bourrins ou volant un peu douteux ?!). De beaux échanges somme toute qui penchent en faveur d’Alexandre qui met un terme au premier set sur un score de 21-16

 

 

Celui-là il va le sentir passer

 

Sur cette belle lancée, Alexandre reprend le 2ème set sur un ton similaire voire même plus soutenu (faut qu’il se mette en jambe avant). L’adversaire défaille poussant souvent les volants trop loin. Alexandre vient donc marquer sa 3ème victoire en simple d’Interclub sur un score de 21-12.

 

 

 

 DD : Cathy & Estelle

 

 Oulala, ça va swinger sur le terrain. Les poms-poms girls de l’équipe passe à l’offensive et sortent les raquettes. C’est plus l’heure  de se déhancher et de crier « Mich-Mich, Mich-Mich », maintenant il faudra fenter et smasher surtout que le défi est grand.

On va y aller sans détour, le premier set s’engage mal, le temps d’adaptation et de réglage et trop long, et malgré les premiers conseils, les filles ne s’en sortent pas et perdent 12-21. Aïe, c’est rude mais c’est ça le badminton, on boit pas le thé chez mémé là, on donne tout ce qu’on a, on va au delà des limites, y’a pas de pitié, C’EST LA GUERRE !!!!!………………hum hum, il reste encore 1 set pour revenir les titiller alors on y retourne.

 

Le 2ème set est plus appliqué, on vise les points faibles de l’équipe adverse, on se bagarre sur tous les points et on engrenage des points.

Allez les filles, jusquau bout !!!!

 

Seulement voilà, en face ça fait pareil, et ça met la barre plus haute encore. En dépit de leurs efforts, notre paire s’incline honorablement 18-21 sur ce dernier set.

 

ET nous y voilà, 2-1 pour Chatel…après ces premiers matchs.

 

Le double décroche, le mixte saccroche, le simple lempoche

 

Et la deuxième tournée, c’est pour le VDD. Nous continuons avec le DH2, le SD et le DM

 

DH2 : Sébastien & Alexandre

(mais kikcé kon voit derrière, ça sré ty pô nos poms poms girls !)

 

Les simple homme se réunissent pour nous faire vibrer sur un double. Je ne pressens rien de mauvais sur ce match et, étant occupé à me démener sur le mixte, je n’ai pas pu en apprécier toute la saveur.

Du retour que j’en ai eu (et dont je me souviens à l’heure où j’écris), c’était serré et il me semble que la paire d’en face bénéficiait d’un peu d’aide du filet (mais là ce n’est que supposition). En dépit du bon espoir que j’avais pour la paire, je me sens quelque peu désorienté en apprenant qu’ils ont laissé filer la victoire sur un score de 18-21 et 19-21. Après tout, ce n’était pas une mince affaire ce soir.

 

SD : Sahondra

 

Je ressens quelqu’appréhension de la part de Sahondra, elle ne se sent pas à l’aise face à son adversaire du jour. Et pourtant, ça ne fait pas la fière en face non plus…ça sent la match à rebondissement tout ça.

 

Et les spectateurs en ont eu pour leur argent (façon de dire, c’est gratuit pour le moment). Pour avoir jouer au même moment sur le terrain d’à côté, je ressentais la tension et l’intensité des regards posés sur elles m’invitant parfois, entre 2 points, à prendre quelques secondes pour tenter de déceler qui avait l’avantage.

 

Sahondra arrive à rentrer dans le match tout de suite et s’impose sur le premier set 21-15 (de quoi se rassurer). Mais trop d’efforts, une perte de concentration ou un regain d’assurance de l’adversaire ne lui permet pas de conclure son match en 2 sets. Pire, les voilà revenues à une égalité quasi parfaite : 16-21.

Allez Sahondra !!!

 

C’est le 3ème set décisif, tout est remis en jeu. Sahondra joue pour conserver une chance à la VDD7. Le jeu est tendu, les dames s’essoufflent et puisent dans leurs dernière ressources, les spectateurs tremblent et supportent comme il se doit les joueuses.

Au final, Sahondra porte le coup de grâce à 22-20 et relance l’équipe.

 

 

DM : Marie & Aurélien

Aahhh, je l’attendais ce match. Nous en parlions, hâtes de reformer une paire sur le terrain pour voir si nous n’avions pas perdu de notre duo. C’est donc avec un sentiment de peur que nous entrons sur le terrain : pour un retour, il faut qu’il soit triomphal.

Mais bon, Marie décide de regarder la feuille de match : « une R6 en face ??!!! ah nan, mais j’arrête de jouer direct », halala, faudra pas qu’on se rate parce qu’un rien nous fera perdre.

 

Allez, c’est parti, 1er set qui démarre bien, Marie est confiante, même si l’adversaire est bien présente au filet, elle vient poser gentiment les volants devant elle pour me lancer à l’attaque ce qui fait que nous menons jusqu’à la pause avec un écart confortable : 11-7 au compteur. A la pause, on se met la pression (comme ça, histoire de rendre ça encore plus dur). Les adversaires en profitent pour réduire leur écart et nous mettre le doute. Mais que nenni, 1 an qu’on l’attendait ce match alors on redouble d’efforts et on arrache le set 21-19.

 

Ca y est on souffle, un set en poche, plus de sérénité. Voire trop. Engagement du 2ème set, et enchainement de 4-5 fautes. Quelques réussites mais nous sommes menés 11-4 ? 11-5 ? (un bel écart en gros). Allez, on lâche rien, ce match on va le gagner. Et nous remontons…pour 1 point donné, nous en récupérons 2 ou 3. Petit à petit nous arrivons vers la fin : 18 égalité. Et il nous passe devant 20-18. Mais nous remontons : 20 égalité ! ALLLLEEEEZZZZ !!

Les jambes tremblent et la gorge s’assèche, la victoire est proche et les 2 points suivants nous donnent cette victoire que nous attendions.

 

Hop là, VDD - CB : 3-3. Plus qu’un match décisif.

 

Le dernier match

 

Si vous avez bien suivi, il ne reste que…

 

DH1 : Frédéric & Aurélien

 

Après le CUC, nous réitérons : notre paire décidera de l’issue de la rencontre.

Fred est chaud bouillant, il court partout, a envie de smasher tous les volants, bref une pile survoltée : un point positif en ce début de rencontre. Maiiisss…finalement, ça ne nous a pas porté chance.

Que dire de ce premier set ? c’était un spectacle de fautes directes, bois et autres filets, rien qui nous permet de rester positifs. Le tableau était bien sombre et au vu de Fred qui bouillonnait pour chaque faute, je ne gageais rien de mieux.

La fin du set est identique à la première partie et malgré quelques points fulgurants de Fred (ouais il faisait tout), nous restons sur un 13-21

Nous essayons de retrouver nos esprits sur le 2ème set, mais rien n’y fait. Les bois et les fautes demeurent, nous n’arrivons pas à surpasser les adversaires et c’est la débâcle. Les points s’enchainent rapidement pour nous amener encore plus vite au dénouement : 15-21. Jeu, set et match !

 

Et finalement, la VDD7 s’incline encore 3-4 contre Chatel avec toujours ce petit rien qui manque pour que nous gagnions (à force, on va croire que je nous trouve des excuses).

 

À remercier Marie pour avoir joué les photographes et l’ensemble des supporters qui sont venus nous soutenir et nous coacher par moment. Un grand bravo pour l’ambiance qui s’est terminée par la traditionnelle note de bonne humeur autour du buffet.

 

Pour tous nos fans (et je sais qu’ils sont plus nombreux chaque jour), vous pouvez venir nous soutenir à Beaumont le Jeudi 7 Janvier à 20h30 (séance de dédicace à la fin ^^)

 

 

Et comme la tradition du VDD7 l’impose désormais, je finis par un brave :

Samedi 20 Janvier 2018

Qui est en ligne ?

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne